La constitutionnalisation de l’amour universel. Sur la fraternité comme nouveau principe à valeur constitutionnelle

Aïda Manouguian

Doctorante, A.T.E.R en Droit public à l’Université Jean Moulin Lyon III

1 réponse

  1. 20.08.2021

    […] Pourtant, il arrive que le Conseil constitutionnel y lise des choses contraires aux aspirations populaires. À titre d’exemple, alors que de plus en plus de Français durcissent leurs positions sur la question migratoire, le Conseil a censuré le délit dit « de solidarité », consistant en du recel d’immigration illégale souvent aux frais du contribuable, au nom d’un « principe de fraternité » déduit de l’article 2 de notre Constitution, alors que la souveraineté populaire, également présente dans cet article, n’a jamais servi de référence. […]

Leave a Reply

Your email address will not be published.